Notre stratégie

OpenPI a pour vocation d’appartenir à ses usagers. Elle se dote actuellement d’une capacité de capitalisation de 1.000.000€. Ces fonds seront récoltés par l’émission de titres financier locaux et appel public à l’épargne, sous le contrôle d’un commissaire aux comptes et d’un avocat spécialisé en droit des affaires.

Parce qu’OpenPI vous est très reconnaissant vis à vis de tout ce que vous pourriez faire pour l’aider dans sa mission, elle prendra soin de vous apporter le retour sur investissement le plus justement approprié à vos attentes. Chaque investisseur est unique, aussi les intérêts, droits et compensations auxquels vous auriez accès en investissant dans OpenPI, dépendent de vous. Contactez-nous.

Envoyez votre don avec Leetchi.com

L’économie des biens communs se distingue de l’économie publique (à vocation sociale) et de l’économie privée (à but lucratif). La gestion des biens communs constitue un « troisième secteur » de l’économie.

Tous ceux qui travaillent avec l’objectif d’améliorer les choses pour l’ensemble de la société participent à l’entretien, la production ou le renouvellement des biens communs.

Encourager l’existence de ce « troisième secteur » en acceptant sa légitimité, en respectant les règles d’accès et d’usage des ressources communes qu’elle aura édité.

Valoriser le don privé et la philanthropie de manière à créer une culture de l’intervention citoyenne dans l’entretien et l’amélioration des communs urbains, tout en étant très vigilant à l’égard des appropriateurs de ressources communes.

Nous voyons un peu partout s’organiser des groupes de citoyens qui cherchent à faire valoir ou à défendre leur expertise dans la prise de décisions qui les concernent.

En rendant au citoyen des communes les pouvoirs d’organisation et de gestion dans leur environnement immédiat, on permet à la participation de se développer sur les terrains où elle peut-être le plus rapidement efficace.